“Ce n’est pas entendable pour pouvoir respecter les besoins des enfants” assène Cyrille Godfroy, coordinateur petite enfance pour la communauté de commune du Bouzonvillois-Trois Frontières et fondateur du Syndicat national des professionnels de la petite enfance, “c’est déjà compliqué dans les structures parce que les taux d’encadrement sont justes, on subit de plein fouet la crise sanitaire avec des cas contacts qui nous obligent à avoir moins de personnel en ce moment.”

Pour lire la suite  : “La couche est pleine” : les employés des crèches manifestent à Metz contre la réforme du mode d’accueil

Pin It on Pinterest