Hurlements, « périmètre de sécurité »… Les « bébés du confinement » ont-ils plus de difficultés avec la collectivité ?

Hurlements, « périmètre de sécurité »… Les « bébés du confinement » ont-ils plus de difficultés avec la collectivité ?

(…) Lucie Robert est auxiliaire de puériculture en crèche et cosecrétaire générale du Syndicat national des professionnels de la petite enfance (SNPPE). « Il n’y a pas eu de retour au sein du syndicat ou sur les réseaux sociaux et je ne vois pas de grande différence entre les enfants entrés en crèche en 2020 et 2021 et les années précédentes, confirme-t-elle. Des enfants qui vont mettre deux mois à s’adapter à la collectivité, il y en a toujours eu ! Et pour énormément de raisons. On pourrait avoir tendance à dire : « c’est à cause du Covid-19 ou du confinement. » Mais on sait que l’attachement est multifactoriel : il faudrait avoir tous les antécédents de la grossesse, est-ce qu’il y a eu césarienne, peau-à-peau, allaitement écourté… » (…)

Source : Hurlements, « périmètre de sécurité »… Les « bébés du confinement » ont-ils plus de difficultés avec la collectivité ?
Officiel et définitif : les professionnels de crèche ne sont pas soumis à l’obligation vaccinale | lesprosdelapetiteenfance

Officiel et définitif : les professionnels de crèche ne sont pas soumis à l’obligation vaccinale | lesprosdelapetiteenfance

Le SNPPE, par  la voie de son co-président, Cyrille Godfroy, commente : « il était temps que la situation soit clarifiée pour le secteur petite enfance. » Mais remarque que « cette nouvelle loi vient confirmer que le gouvernement et le parlement ignorent la petite enfance puisqu’ils ont dû modifier la loi du 5 août, trois mois plus tard.». Et d’ajouter : « c’est scandaleux d’autant qu’il existe un secrétaire d’État à l’Enfance et aux Familles qui a le secteur Petite Enfance dans ses prérogatives.». Cyrille Godfroy par ailleurs se dit préoccupé car « le SNPPE reçoit beaucoup de témoignages de professionnels à qui on impose la vaccination depuis la décision du Conseil d’État. Il est inquiet sur le fait que certains gestionnaires fassent une mauvaise lecture de cette nouvelle loi, notamment sur les précisions apportées à la fin de l’article 5 ».

Source : Officiel  et définitif : les professionnels de crèche ne sont pas soumis à l’obligation vaccinale | lesprosdelapetiteenfance
Tout savoir sur le protocole anticovid dans les crèches | PARENTS.fr

Tout savoir sur le protocole anticovid dans les crèches | PARENTS.fr

Votre enfant est accueilli en crèche. Avec la crise sanitaire qui se prolonge, vous vous posez des questions. Que se passe-t-il s’il tombe malade ? Si un autre enfant est positif au Covid-19 ? La crèche fermera-t-elle s’il y a un cas de Covid-19 ? Quel est le protocole sanitaire des crèches ? Les réponses à vos questions, avec Cathy Ligère, membre du bureau national du Syndicat national des Professionnels de la petite enfance.

Pour lire la suite : Tout savoir sur le protocole anticovid dans les crèches | PARENTS.fr

Rencontre avec les deux cofondateurs du SNPPE

Rencontre avec les deux cofondateurs du SNPPE

Le Syndicat National des Professionnels de la Petite Enfance (SNPPE) a un 1 an ! L’occasion pour lui de mettre en avant les membres du bureau national via des vidéos postées chaque jour sur les réseaux sociaux sur lesquelles ils évoquent leurs valeurs professionnelles et celles du syndicat et pour nous de revenir avec ses deux co-secrétaires généraux, Lucie Robert et Cyrille Godfroy, sur la genèse de sa création, sur la réforme des modes d’accueil et de faire un premier bilan.

Source : https://lesprosdelapetiteenfance.fr/formation-droits/les-politiques-petite-enfance/rencontre-avec-les-deux-cofondateurs-du-snppe
Petite enfance, « une douce violence » insupportable

Petite enfance, « une douce violence » insupportable

Côte à côte au sein du collectif « Pas de bébés à la consigne » qui réunit une cinquantaine d’organisations syndicales ou professionnelles, la CGT, la CFDT et FO, mais aussi la FNEJE Paca et le tout jeune Syndicat national des professionnels de la petite enfance (SNPPE) multiplient les actions depuis novembre 2020. Leur but est de s’opposer à la réforme en cours qui modifie en profondeur les conditions d’accueil et de prise en charge des enfants de 0 à 3 ans ; réforme adoptée le 19 mai dernier, par voie d’ordonnances, et dont ils tentent désormais de freiner la sortie des décrets d’application. Avec des mots très durs pour qualifier la gestion de ce dossier par le gouvernement, évoquant « une maltraitance institutionnelle », une « douce vio

Source : Société | Marseille : petite enfance, « une douce violence » insupportable | La Provence
Les crèches à l’épreuve du Covid-19 : « Notre métier a perdu de son essence avec la crise sanitaire »

Les crèches à l’épreuve du Covid-19 : « Notre métier a perdu de son essence avec la crise sanitaire »


« Avec ces protocoles hyperhygiénistes, les enfants ont intégré que leurs pairs pouvaient être un danger pour eux », s’alarme Lucie Robert, co-secrétaire générale du Syndicat national des professionnels de la petite enfance (SNPPE). Inquiète pour cette génération qui n’a connu que le Covid-19, elle poursuit : « Si on crée une génération d’enfants insécurisés, ce seront des adultes qui auront du mal à s’insérer dans la vie professionnelle ou à construire des liens affectifs. » Au quotidien, ces protocoles ont des répercussions sur les activités proposées aux enfants. « L’enfant grandit à travers la diversité des expériences sensorielles », rappelle Amir. Mais les contraintes de lavage (nettoyer chaque pièce des puzzles en bois, passer les peluches à la machine à laver, désinfecter la pâte à modeler) conduisent à réduire le nombre de jouets et jeux à la disposition des enfants.

Source : Les crèches à l’épreuve du Covid-19 : « Notre métier a perdu de son essence avec la crise sanitaire »