L’invité du Grand Réveil : Cyrille Godfroy, co-secrétaire général du Syndicat National des Professionnels de la Petite Enfance – Radio Mélodie

L’invité du Grand Réveil : Cyrille Godfroy, co-secrétaire général du Syndicat National des Professionnels de la Petite Enfance – Radio Mélodie

Le secteur de la petite enfance se mobilise aujourd’hui, mardi 2 février, pour montrer son opposition à la réforme Taquet. Cette réforme des modes d’accueil du jeune enfant a, à la base, pour but de clarifier et de garantir une meilleure qualité de l’accueil des enfants mais qui visiblement ne vous convient pas.

Pour écouter ou lire l’intégralité de l’interview : L’invité du Grand Réveil : Cyrille Godfroy, co-secrétaire général du Syndicat National des Professionnels de la Petite Enfance – Radio Mélodie

“La couche est pleine” : les employés des crèches manifestent à Metz contre la réforme du mode d’accueil

“La couche est pleine” : les employés des crèches manifestent à Metz contre la réforme du mode d’accueil

“Ce n’est pas entendable pour pouvoir respecter les besoins des enfants” assène Cyrille Godfroy, coordinateur petite enfance pour la communauté de commune du Bouzonvillois-Trois Frontières et fondateur du Syndicat national des professionnels de la petite enfance, “c’est déjà compliqué dans les structures parce que les taux d’encadrement sont justes, on subit de plein fouet la crise sanitaire avec des cas contacts qui nous obligent à avoir moins de personnel en ce moment.”

Pour lire la suite  : “La couche est pleine” : les employés des crèches manifestent à Metz contre la réforme du mode d’accueil

Un tiers des professionnelles de la petite enfance dans le public manifestent à Sens

Un tiers des professionnelles de la petite enfance dans le public manifestent à Sens

Les personnels des crèches et des haltes garderies, ainsi que les assistantes maternelles, étaient appelés à débrayer ce mardi 2 février 2021 pour protester contre une réforme portée par le secrétaire d’Etat chargé de la Protection de l’enfance Aurélien Taquet. Trente salariées, soit un tiers des effectifs évoluant dans le public à Sens, ont manifesté.

Source : Un tiers des professionnelles de la petite enfance dans le public manifestent à Sens – Sens (89100)

Les professionnels de la petite enfance ont leur syndicat

Les professionnels de la petite enfance ont leur syndicat

Issu d’une initiative lancée sur les réseaux sociaux en mai 2020, le Syndicat national des professionnels de la petite enfance a pour ambition de rassembler les employés au sein d’une même organisation professionnelle. Sa création a vu le jour au cours de l’été grâce à Cyrille Godfroy, qui œuvre pour la communauté de communes du Bouzonvillois-Trois frontières en qualité de coordinateur petite enfance et qui réside à Guénange. « Je voulais répondre à un manque qui existe dans ce secteur. Je me suis dit que pour accompagner les professionnels, il fallait être du milieu pour mieux cerner les problématiques rencontrées. J’en avais assez qu’on ne soit pas considéré. Ce syndicat a pour vocation de rassembler les personnes qui travaillent aussi bien dans les accueils individuels que collectifs, dans le secteur associatif, privé comme public, dans une crèche ou un multi-accueil sans oublier les auxiliaires, les assistants maternels et les éducateurs. »

Source : Les professionnels de la petite enfance ont leur syndicat

Social. Grève dans la petite enfance : neuf crèches fermées à Besançon

Social. Grève dans la petite enfance : neuf crèches fermées à Besançon

Un appel à la grève a été lancé la semaine dernière en vue de la journée d’action du 3 décembre. Le syndicat national des professionnels de la petite enfance (SNPPE) n’est pas d’accord avec plusieurs propositions du gouvernement. Notamment celle concernant l’espace alloué à chaque enfant.

Pour lire la suite : Social. Grève dans la petite enfance : neuf crèches fermées à Besançon

Modes d’accueil du jeune enfant : le gouvernement dévoile sa réforme, un syndicat se dit “stupéfait” | PARENTS.fr

Modes d’accueil du jeune enfant : le gouvernement dévoile sa réforme, un syndicat se dit “stupéfait” | PARENTS.fr

Le SNPPE, Syndicat National des Profesionnel·le·s de la Petite Enfance, a réagi aux annonces du secrétariat d’Etat à l’Enfance dans un communiqué daté du 27 novembre. S’il ne nie pas “des avancées indéniables dans certains domaines”, notamment la création d’une médecine du travail pour les assistants maternels, ou encore une “simplification concernant l’administration des médicaments”, il estime que d’autres mesures menacent gravement la qualité d’accueil des tout jeunes enfants. Point par point dans son communiqué, le SNPPE dévoile des mesures allant à l’encontre de plusieurs recommandations, notamment celles du rapport de Sylviane Giampino – psychologue pour enfant et psychanalyste – dévoilé en 2016, et du rapport de la commission des 1000 premiers jours. Notamment, pour ce qui est de la formation du personnel encadrant les jeunes enfants, du nombre d’enfants encadré par un adulte, ou de l’absence de revalorisation salariale des professionnels du secteur.

Pour lire l’article en entier : Modes d’accueil du jeune enfant : le gouvernement dévoile sa réforme, un syndicat se dit “stupéfait” | PARENTS.fr