« Les bébés méritent mieux que les poulets bio ! ». Le syndicat national des professionnels de la petite enfance (SNPPE) plante le clou : le projet de réforme des modes d’accueil de la petite enfance réduit l’espace d’accueil des jeunes enfants au niveau de ce qui est imposé à l’élevage des poulets bio. Annoncé depuis 2018, ce projet de reforme pourrait s’appliquer à partir de septembre prochain. Il entre dans le cadre de la loi d’accélération et de simplification de l’action publique (ASAP) et concerne les modes d’accueil du jeune enfant. Ce volet complète la démarche des « 1000 premiers jours » de l’enfant visant à concentrer les moyens sur cette période jugée fondatrice.

Source : ■ ACTU – Petite enfance • Les professionnels

Pin It on Pinterest