Le SNPPE, Syndicat National des Profesionnel·le·s de la Petite Enfance, a réagi aux annonces du secrétariat d’Etat à l’Enfance dans un communiqué daté du 27 novembre. S’il ne nie pas “des avancées indéniables dans certains domaines”, notamment la création d’une médecine du travail pour les assistants maternels, ou encore une “simplification concernant l’administration des médicaments”, il estime que d’autres mesures menacent gravement la qualité d’accueil des tout jeunes enfants. Point par point dans son communiqué, le SNPPE dévoile des mesures allant à l’encontre de plusieurs recommandations, notamment celles du rapport de Sylviane Giampino – psychologue pour enfant et psychanalyste – dévoilé en 2016, et du rapport de la commission des 1000 premiers jours. Notamment, pour ce qui est de la formation du personnel encadrant les jeunes enfants, du nombre d’enfants encadré par un adulte, ou de l’absence de revalorisation salariale des professionnels du secteur.

Pour lire l’article en entier : Modes d’accueil du jeune enfant : le gouvernement dévoile sa réforme, un syndicat se dit “stupéfait” | PARENTS.fr

Pin It on Pinterest