Suite à la réforme des diplômes du travail social les portant au niveau interministériel II, un choix volontaire du syndicat employeur ELISFA pour ses adhérents, suivi par l’ACEPP, fait évoluer la rémunération des EJE, quelque soit leur fonction, sur le critère 1, celui de la formation professionnelle requise.
Cette évolution entraîne l’attribution de 32 ou 74 points de pesée supplémentaires, sachant que la valeur du point est, à ce jour, de 55€.
Cette décision pourra impacter l’ensemble la branche de la CCN des Acteurs du Lien Social et Familial (ALISFA, juin 1983).
Par ailleurs, ce syndicat employeur demande aux pouvoirs publics et à la CNAF de tenir compte de cette revalorisation salariale des EJE dans les financements PSU à venir, ceci pour l’instant sans retour.
L’Etat, quant à lui, maintient sa position, depuis la réforme des DE, de ne pas permettre la rétroactivité de cette évolution à l’ensemble des travailleurs sociaux d’un même diplôme.
Pour information, suite à la publication de notre 1er baromètre des salaires et à notre demande de revalorisation de tous les salaires du secteur, la FFEC nous a répondu qu’elle « ne s’opposerait pas a ce que les financements publics prennent en charge » ces revalorisations, que nous trouvons absolument indispensables.
Ceci nous montre que le secteur privé lucratif n’est pas prêt, lui, à participer à cet effort.
Pour autant, nous vous encourageons à engager le dialogue avec votre employeur en cette période de construction des budgets prévisionnels.
Bon courage !

Image par Free-Photos de Pixabay