21 Mars 2022 : Le Printemps de la Petite Enfance

21 Mars 2022 : Le Printemps de la Petite Enfance

 

L’objectif du Printemps est clair : il s’agit de faire en sorte que la Petite Enfance, l’accueil des enfants de moins de trois ans et les professionnels qui s’y investissent ne soient pas les grands oubliés de la campagne présidentielle. Pour une fois, que la Petite Enfance soit au cœur des débats. Que les modes d’accueil individuels et collectifs obtiennent des réponses à leurs interrogations et puissent se projeter. Avec pour objectif : des réponses adaptées aux besoins des familles, un accueil de qualité, épanouissant et bienveillant pour les enfants, et une reconnaissance morale et financière pour tous les professionnels du secteur.

Pour lire la suite et répondre au questionnaire/sondage : 21 Mars 2022 : Le Printemps de la Petite Enfance  | lesprosdelapetiteenfance

Forum du CEP-Enfance  » Politique de l’enfance, et si on en parlait pour 2022 ? « 

Forum du CEP-Enfance  » Politique de l’enfance, et si on en parlait pour 2022 ? « 

Le SNPPE a participé à la réflexion de l’organisation de cette journée et était présent avec de nombreux adhérents, que ce soit sur place à la Bourse du Travail ou derrière son écran.

Retrouvez ici l’ensemble du forum consultable sur Youtube.

Retrouvez l’intégralité de la journée sur Youtube

Nous vous proposons aussi de lire la tribune publiée sur Médiapart.

Enfance, l’état d’urgence : une réponse politique globale s’impose !

Dressant le constat de manquements dans de nombreux domaines de la politique envers les enfants et plus généralement du défaut de perspective stratégique propre pour mener une politique globale de l’enfance et prioritaire dans l’action gouvernementale, le collectif CEP-Enfance propose, dans le cadre du débat électoral qui s’ouvre, quelques pistes pour y remédier.

Pour lire la suite : Enfance, l’état d’urgence : une réponse politique globale s’impose !

Et l’interview de Pierre SUESSER, membre du collectif, dans Libération

«Il faut un ministère de plein exercice, chef d’orchestre de la politique de l’enfance»

Regrettant le peu de place accordée à l’enfance dans la campagne, le comité d’action CEP Enfance entend pousser ce sujet majeur grâce à l’organisation ce samedi d’un forum. Pierre Suesser, pédiatre, revient sur les enjeux prioritaires de ce rendez-vous.

Pour lire la suite : Il faut un ministère de plein exercice, chef d’orchestre de la politique de l’enfance

Une brève du Média Social

Les candidats à l’Élysée interpellés pour l’enfance

À défaut des concurrents à la présidentielle en personne, six de leurs représentantes auront pu s’exprimer, samedi 29 janvier, sur la politique de l’enfance à mener pour le prochain quinquennat. Organisée par le CEP Enfance, la rencontre a rassemblé, sur une même tribune, les porte-voix dépêchés par Anne Hidalgo (Dominique Versini), Yannick Jadot (Nathalie Maquoi), Jean-Luc Mélenchon (Danièle Obono), Valérie Pécresse (Clotilde Derouard), Fabien Roussel (Laurence Cohen) ainsi que par la majorité présidentielle (Martine Brousse).

Pour lire la suite : Les candidats à l’Élysée interpellés pour l’enfance

Article mis à jour le 2 février 2022

Baromètre des salaires dans la petite enfance : édition 2022

Baromètre des salaires dans la petite enfance : édition 2022

Pour la deuxième année, le SNPPE organise son baromètre des salaires en petite enfance.
Afin de pouvoir faire un état des lieux, il vous est demandé de remplir ce questionnaire en ligne le plus précisément possible.
Il s’agit de rassembler les informations concernant tous les types d’accueil, tous les types de structures : accueil individuel (assistant maternel, garde à domicile, MAM), accueil collectif (EAJE, multi-accueil, crèche, halte-garderie…), RPE (RAM), parentalité (LAEP…), ludothèques…

Le Syndicat National des Professionnel·le·s de la Petite Enfance participe à deux groupes de travail au sein du comité filière petite enfance :
1/ Construire un observatoire de la qualité de vie au travail à l’échelle du secteur petite enfance
2/ S’assurer que les niveaux de rémunération dessinent à l’échelle du secteur un ensemble cohérent, approprié, et soutenable
Ce second baromètre permettra d’actualiser l’état des lieux décrit par le SNPPE lors des séances de ce 2e groupe de travail.

Merci de votre participation
et de votre partage à tous vos collègues !

Catégorie B des auxiliaires de puériculture dans la FPH et la FPT : le compte n’y est pas !

Catégorie B des auxiliaires de puériculture dans la FPH et la FPT : le compte n’y est pas !

Après le passage des auxiliaires de puériculture en catégorie B dans la FPH depuis le 1er octobre 2021, c’est au tour des AP en FPT de voir leur cadre d’emploi évolué vers la catégorie B au 1er janvier 2022.

Après la refonte de la formation, ce passage en catégorie B est un juste retour des choses. Mais (car il y a toujours un mais), la revalorisation dans le cadre de ce passage en catégorie B n’y est pas du tout !

Comme les EJE il y a quelques années lors du passage en cat. A, le passage en cat. B n’est pas à la hauteur, une fois de plus, des autres filières de la fonction publique. Le SNPPE demande que les auxiliaires de puériculture ainsi que l’ensemble des métiers de la petite enfance est une revalorisation équivalente aux autres filières !

même catégorie =

même déroulement de carrière

quelque soit la filière !

Retrouvez ci-dessous les tableaux des grilles indiciaires vous permettant de visualiser les évolutions de carrière qui entrent en vigueur au 1er janvier 2022.

Tract à télécharger et à diffuser :

Sources :

Forum du CEP-Enfance samedi 29 janvier 2022 à Paris « Politique de l’enfance, et si on en parlait pour 2022 ? »

Forum du CEP-Enfance samedi 29 janvier 2022 à Paris « Politique de l’enfance, et si on en parlait pour 2022 ? »

C’est parti ! Le collectif « Construire Ensemble la Politique de l’Enfance » CEP-Enfance publie son programme du Forum du Samedi 29 janvier 2022 à Paris.
Les inscriptions en ligne sont ouvertes sur http://cep-enfance.blogspot.com/ ou en cliquant directement sur : https://urlz.fr/gZMn

Le SNPPE sera présent avec plusieurs membres du Bureau National.
Voici le programme de cette journée qui aura lieu à la Bourse du Travail (salle Hénaff), 29 boulevard du Temple (Paris 3e).

Matin

9h Accueil
9h30 Introduction par le CEP-Enfance
à partir de 9h45 Interventions de :

  • Claire BRISSET, première défenseure des enfants en France
  • Jean-Pierre ROSENCZVEIG, magistrat, ex-président du tribunal pour enfants de Bobigny
  • Marie-Rose MORO, pédopsychiatre, responsable de la maison Solenn

Pause Déjeuner
12h15

Après-midi

13h30 Dialogue avec les candidats à l’élection présidentielle sur la politique de l’enfance et des exigences pour la cause des enfants
16h30 Conclusion et perspectives par le CEP-Enfance

Retrouvez ici les 10 exigences d’urgence pour la cause des enfants

Source : Blog CEP-Enfance

Livre blanc « Petite enfance : investir dans les professionnels pour développer le potentiel de tous les enfants »

Livre blanc « Petite enfance : investir dans les professionnels pour développer le potentiel de tous les enfants »

Le SNPPE est signataire du livre blanc « Petite enfance : investir dans les professionnels pour développer le potentiel de tous les enfants » publié par #Leplusimportant, Gribouilli et Edumiam lors du colloque du 17 décembre 2021 « Investir dans les professionnels pour développer le potentiel de tous les enfants ! » qui a eu lieu au Palais du Luxembourg à Paris.

33 propositions, fruit d’un travail collaboratif : avec des professionnels de terrain de tous les secteurs de l’accueil de la petite enfance, des experts académiques, acteurs de la société civile et parents.

  • Mettre en place un “Conseil d’orientation de la petite enfance” ;
  • Promouvoir « une approche intégrée des politiques éducatives des 0-6 ans » ;
  • Porter l’investissement dans la petite enfance à hauteur de 2% du PIB ;
  • Mettre en place « un droit à la qualification minimale au niveau du bac (vs. aucun minima aujourd’hui) pour l’accueil individuel, et au niveau du bac + 3 pour l’accueil en collectivité (vs. CAP aujourd’hui) » ;
  • Reconnaître « les situations professionnalisantes via le déploiement des badges numériques » ;
  • Développer la notion de parcours parental en communiquant sur la périnatalité et mobilisant des outils de prévention et d’accompagnement à la parentalité simples d’utilisation….

Afin de remettre la question de l’investissement dans les compétences des professionnel-le-s de la petite enfance au cœur des politiques publiques, participez au débat d’idées et apportez, vous aussi, vos propositions concrètes!

Pour visualiser le livre blanc :

Source : #Leplusimportant